Dossier, Retail

Park Zoo : L’hôtel qui dénonce des faits accablants avec élégance.

Hello ! Aujourd’hui, je vous présente mon nouveau coup de cœur! Et pour une fois ce n’est ni en Norvège, ni en Suède, ni en Pologne. Je change un peu d’endroit et cette fois, je vous emmène en Chine !

La créatrice que je vous présente aujourd’hui s’appelle Li Xiang. Elle est à la tête de l’agence X+Living qu’elle a crée en 2011. Architecte de formation, elle s’est spécialisée dans le design d’intérieur pour des espaces destinés au publics ( hôtels, bureaux, lieux culturels, parcs de jeux pour enfants, magasins ). Son style affirmé n’a pas tardé à faire de Li une référence dans le design d’intérieur, ce qui lui a valu toute une série de prix depuis 2013. Elle a d’ailleurs été la première designer chinoise a intégrer le prestigieux jury de Frame Awards ( « Honouring the world’s best interiors » )

Tous ses projets ont un concept fort, un univers artistique unique, complexe et très esthétique. C’est une belle source d’inspiration que j’ai ajouté sur ma liste « Ils m’inspirent » à la minute où je l’ai découverte sur Archilovers ( oui encore Archilovers…mais ce site est une mine d’or !). Parmi tous ses projets, il y en a un qui m’a vraiment impressionné, et vous allez comprendre pourquoi…

Park Zoo Hotel : 动物艺术酒店

Chambre Park Zoo Hotel by X+Living. Lit double, murs gris avec des motifs rayés noirs et blancs et des détails dorés.
Photo Shao Feng
Une chambre principale de l'hotel Park Zoo en Chine. By X+Linvig. La chambre est blanche avec des détails dorés et des motifs rayés faisant pensés aux zèbres.
Photos Shao Feng

Le Park Zoo est comme son nom l’indique un Hôtel sur le thème animalier. Ce projet m’a tout de suite interpellé sur le plan esthétique mais surtout sur le plan « conceptuel » parce qu’il y a quelque chose de fort et subtil qui s’est dissimulé dans l’ensemble de l’hôtel. En effet, l’idée n’est pas basée uniquement sur l’amour de l’animal…ça va plus loin que ça.

Les créateurs X+Living ont littéralement transformé cet hôtel en exposition artistique pour faire passer un message fort.

À travers une installation mêlant Art Abrait et Art Figuratif, les designers ont laissé un message subtil mais suffisamment simple à déchiffrer pour que les clients s’en rendent compte. L’espace café ci-dessous, est selon moi le plus parlant. On y voit un grand mur où s’accumulent des centaines de fusils multicolores sauf un…Ce fusil blanc sort du lot et pointe vers un éléphant :

Une exposition artistique figurative et abstraite.  Représente des armes à feu de toutes les couleurs qui pointe vers un éléphant. Montre l'acharnement sur l'animal.
Photo Shao Feng – Park Zoo Hotel by X+Living

Mon interprétation :

Dans l’espace café, les clients mangent en plein milieu d’une installation très parlante…elle dénonce et montre à quel point la situation des éléphants est alarmante. Ils doivent non seulement faire face à la détérioration de leur habitat, des conflits avec les humains mais SURTOUT au braconnage de masse. Malgré leurs 6 tonnes, ils ne font malheureusement pas le poids. Tous les ans, entre 20 000 et 30 000 éléphants sont tués pour leurs défenses dans le seul but récupérer l’ivoire et s’en foutre plein les poches. Au début du XXe siècle, on comptait entre 3 et 5 millions d’éléphants en Afrique. Aujourd’hui on en compte environ 415 000…voilà voilà…! ( Source : Article WWF FRANCE « Les éléphants, des animaux menacés »)

On continue ?

Espace café du Park Zoo Hotel avec une tête de rhinocéros qui sorte d'un livre sur le point de se fermer.
Photo Shao Feng – Park Zoo Hotel by X+Living
Une autre vue de l'espace café avec un mur où s'accumule des pilules de toutes les couleurs. Park Zoo Hotel by X+living
Photo Shao Feng – Park Zoo Hotel by X+Living

Mon interprétation

Toujours dans l’espace café, on peut distinguer la tête d’un rhinocéros sortir d’un livre qui donne plutôt l’impression de se fermer…comme pour dire « [Almost] The End… »Fin de l’histoire [prochainement]« . Malgré les interdictions, les rhinocéros sont logés à la même enseigne que les éléphants. Ils sont menacés par la perte de leur habitat ( remplacé par des terres agricoles ) mais surtout par le braconnage. En effet, ils sont tués pour leurs cornes qui sont vendu dans des marchés noirs à des prix exorbitants ( entre 40 000 et 50 000€ LE kilo soit plus que de l’or…).

Malheureusement plusieurs espèces de Rhinocéros ont totalement disparu à cause du Braconnage. En 2001, le dernier rhinocéros de la sous-espèce Java a disparu au Vietnam. Plus récemment, en 2012 c’est le dernier Rhinocéros Blanc qui est mort au Kenya. (Source : Article WWF France « Le rhinocéros, un animal en danger »)

À droite de l’image ci-dessus, il y a une accumulation de pilules colorées. Je ne sais absolument pas ce que cela évoque…La société de consommation ? Quel est le rapport avec les animaux ? Peut-être les produits pharmaceutiques/esthétiques testés sur eux ? Aucune idée ! Dites-moi ce que vous en pensez !

Aller encore une autre !

Exposition montrant des centaines de civette multicolores faire caca dans une assiette.
Photo Shao Feng – « The civet » by X+Living

Mon interprétation

Au début, je me suis dit…WTF un chien qui fait caca dans un bol ??…Le message est plus compliqué à comprendre pour nous les européens ! Je vous explique : L’installation ici se nomme « The civet » qui veut dire « La civette ». Alors, une civette (ou civette palmiste) est un animal nocturne qui ressemble à un blaireau et que l’on trouve principalement en Asie du Sud-Est. On récupère ses excréments pour fabriquer du café. Et pas n’importe lequel…le KOPI LIUWAK, soit le café le plus cher du monde. Un café asiatique de luxe, qui coûterait entre 20 et 50€ la tasse et plusieurs centaines d’euros le kilo.

Cette installation cherche à dénoncer l’industrie esclavagiste des civettes palmistes. Capturées puis élevées en captivités, enfermées dans des cages dégueulasses et gavées de cerises de caféiers tous les jours jusqu’à la mort. Elles sont soumises au stress et peuvent parfois aller jusqu’à l’automutilation. Certaines développent des infections cutanées et ont des comportements dépressifs…Bref. Cette installation ne pouvait pas être mieux placée que dans un café ! (Source : « Le kopi Luwak ou café de civette : un tasse de cruauté »

Et c’est pas fini !

Espace Lobby du Park Zoo Hotel montrant un hippopotame rouge vif.
Photo Shao Feng – Lobby – Park Zoo Hotel by X+Living
Autre point de vue de l'espace lobby avec l'hippopotame rouge vif avec un mur où s'accumule des canettes usagées.
Photo Shao Feng – Lobby – Park Zoo Hotel by X+Living

Mon interprétation

On revoit souvent ce motif rayé noir et blanc, je suppose qu’il fait référence au monde naturel, végétal et peut-être même aux zèbres (?). Sur ce motif ressort clairement un hippopotame rouge vif qui sert aussi de banc. On s’assoit littéralement dans son « bide ». Qu’à t-on chercher à dénoncer ici ? L’hippopotame est victime lui aussi de braconnage pour ses dents et est donc en voie d’extinction tout comme le Rhino et l’éléphant. De plus, il est de plus en plus difficile pour lui de vivre en Afrique. Trouver de quoi se nourrir n’est pas toujours simple et conduit l’herbivore à manger de la viande et à se montrer agressif envers les humains, jusqu’à les tuer…et les manger.

Une autre installation murale représente cette fois une accumulation de canettes qui symbolisent l’ensemble de nos déchets ménagers non recyclés et qui se retrouvent pour la plupart dans nos océans. Les animaux représentés dans cette salle vivent dans l’eau et représentent à mon avis l’ensemble des mammifères marins et poissons qui vivent et consomment nos déchets à leur insu.

Un petit dernier !

L'espace lobby du Park zoo hotel ontre un morse blanc sous une boite noire qui ressemble à l'arche de Noé.
Photo Shao Feng – Lobby – Park Zoo Hotel by X+Living

Comme le rhinocéros, le Morse (sur la gauche) sort d’un livre sur le point de se fermer, le tout dans un univers blanc immaculé. Le morse vit en Arctique principalement. Il est selon moi le représentant de toutes les espèces vivant dans ces zones polaires. Aujourd’hui, ils sont tous menacés par le réchauffement climatique qui change considérablement leur habitat. En 2014, pas moins de 35 000 morses se sont réfugiés sur une plage d’Alaska par manque de banquise, du jamais vue!( Source : le Monde ).

À côté du morse, une échelle nous emmène dans cette mystérieuse boite noire que l’on aperçoit lorsqu’on entre dans l’espace lobby. Dans cette boite, un bateau semble être en construction. Cela fait penser à l’Arche de Noé qui sauve toutes les espèces animales avant le terrible déluge. Dans la bible, l’arche de Noé était un long bateau de forme rectangulaire. Et là ! Sur la photo de droite, tout s’explique ! À gauche, on a une fenêtre avec un motif aquatique qui symbolise la surface de l’eau. Juste à côté, la grande boite sombre représente l’arche de Noé qui « flotte sur l’eau » ! Il faut le regarder d’une certaine façon pour comprendre.

En conclusion, Le Park Zoo hôtel a pour objectif de montrer à quel point les animaux sont en danger à cause de l’activité humaine. Non seulement les installations animalières ont un rôle esthétique mais aussi fonctionnel et engagé. C’est un projet très sensible et graphique qui mérite toute notre attention.

Vous pourriez aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *